HISTOIRE DE LA PLANTE DANS DIFFERENTES CULTURES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HISTOIRE DE LA PLANTE DANS DIFFERENTES CULTURES

Message  Admin le Dim 20 Avr - 1:22

Historique

Depuis au moins 5000 ans, à des époques différentes et dans des régions du monde fort éloignées les unes des autres, l'homme a toujours utilisé l'Aloès pour prévenir ou soigner nombre de ses maux. En effet, maintes preuves archéologiques et historiques témoignent de ses multiples et identiques usages médicinaux dans toutes les grandes civilisations sans aucune exception.

Civilisation sumérienne : on retrouve les premières traces de l'usage thérapeutique de l'Aloès sur des tablettes d'argile gravées en caractères cunéiformes remontant au 3ème millénaire avant JC, découverte dans les ruines de Nippur.

Civilisation chinoise : Le Pen T'sao, l'un des premiers ouvrages sur les plantes médicinales, qui date également du 3ème millénaire avant JC, et surtout l'illustre Li Che Tchen qui a révisé ce traité au 16ème siècle, classe l'Aloès parmi les plantes aux vertus thérapeutiques majeures sous l'appellation de "Remède d'harmonie" et la considère comme la plante spécifique du traitement des brûlures et des affections de la peau.

Civilisation mésopotamienne : l'Aloès apparaît encore sur des tablettes d'argile gravées en caractères cunéiformes, remontant au 2ème millénaire avant JC, découvertes dans les ruines de l'antique Elba en 1973.

Civilisation égyptienne : avec le fameux papyrus d'Elbers (nom de celui qui l'a déchiffré après sa découverte dans les ruines de Louksor) écrit à Thèbes au cours du 2ème millénaire avant JC, le plus ancien document de la médecine égyptienne parvenu jusqu'à nous. Cet ouvrage, qui a pour titre : Livre de préparation de médicaments pour toutes les parties du corps humain, reproduit en signes hiéroglyphes de nombreuses formulations à base d'Aloès.

Civilisation arabe : dès le 6ème siècle avant JC, elle fut la première à produire des extraits commerciaux d'Aloès à base de sève et pulpe mélangées. Ces extraits résineux, qui servaient surtout de laxatif, mais aussi bien à d'autres usages internes et externes, ont largement contribué à la diffusion de l'Aloès dans de nombreux pays du Moyen-Orient et d'Asie.

Civilisation indienne : l'Aloès figure en bonne place parmi les plantes majeures citées dans les textes fondamentaux de l'Hindouisme consacrés aux plantes et aux préparations secrètes destinées à soigner toutes sortes de maladies sous l'appellation de "Guérisseur silencieux".

Civilisation gréco-romaine : Hippocrate (père fondateur de notre médecine occidentale), Aristode, Celsus, Dioscoride ( l'auteur du célèbre De Materia Medica, qui restera le livre de référence en matière de médecine par les plantes jusqu'au 15ème siècle), Pline l'Ancien, Galien, et bien d'autres illustres médecins ou savants de l'Antiquité, signalent tous l'intérêt de l'Aloès comme laxatif, comme coagulant du sang, pour soigner les contusions, les blessures oculaires, pour soulager les ulcères génitaux, pour arrêter la chute des cheveux, pour embellir la peau, etc.

Civilisation africaine, amérindienne et autres : même s'il n'existe pas de traces écrites très anciennes, il est pratiquement certain que l'usage traditionnel de l'Aloès, toujours présent de nos jours par transmission orale, tire ses racines de temps extrêmement lointains.

Civilisation européenne : l'utilisation de l'Aloès, introduit et utilisé assez tardivement (seulement à l'époque de la Renaissance), restera pratiquement cantonnée à ses propriétés laxatives jusqu'à la fin du 19ème siècle, époque où l'on commence enfin à parler de quelques autres vertus, alors que, dans le m ême temps, il continue d'être abondamment utilisé dans tous les pays où il pousse à l'état sauvage.

Epoque contemporaine : depuis une cinquantaine d'années, cette longue histoire universelle de l'Aloès retient définitivement l'attention d'éminents chercheurs, notamment Russes et Américains et donne lieu à de nombreux travaux analytiques et pharmacologiques, cliniquent qui confirment les usages médicaux de toutes les traditions ancestrales et en découvrent même d'autres. Mais ce n'est vraiment qu'après 1968 , avec l'aboutissement des recherches d'un pharmacien Texan aux Etats-Unis, Bill Coats sur la stabilisation à froid de la pulpe fraîche de l'Aloe véra que cette plante va connaître l'essor qu'on lui connaît aujourd'hui dans le monde entier. En effet, sans la mise au point d'un tel procédé, aucune possibilité de commercialisation à grande échelle n'aurait été possible.
C'est ainsi que la pulpe de l'Aloe véra, dorénavant scientifiquement connue et reconnue, tout en continuant à être étudiée dans de nombreux pays, est utilisée actuellement par une multitude de gens avec une grande facilité et une excellente efficacité.

Admin
Admin

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 12/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://aloeforever.topgoo.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum